masques – ne pas se voiler la face

publié le

Quand on a commencé à parler de masques pour se protéger, ou plus exactement pour protéger les autres du virus corona, je n’ai pas pu m’empêcher de penser aux hidjabs. Je n’aime pas l’idée de cacher une partie de son visage, comme s’il était indécent. A partir de là je me suis dit qu’il fallait faire la différence et montrer qu’on reste soi-même et qu’on ne cache rien. Parce que je suis une adepte du rouge à lèvres et qu’un masque m’empêche d’en porter, je l’ai remplacé par une bouche brodée sur mon masque en soie sauvage. 

Et comme je sais que d’autres coquets sont frustrés de ne pas montrer leur belle moustache ou barbe, j’ai brodé une moustache pour les hommes qui eux non plus n’ont pas envie de se voiler la face.

Et puis après on peut broder n’importe quoi ! Un nez de chat, ou de souris par exemple. Et là c’est comme un peu se déguiser et montrer un peu de joie de vivre !

Faire la fête au château

Au beau milieu du Loiret, au détour du canal de Briare, dans le Gâtinais, on tombe tout d’un coup sur un ovni :  un château noir

Tangoznthewood

En ces temps troublés par ce grain de virus qui enraye beaucoup trop d’évènements culturels et divertissants, il faut savoir se réinventer comme on dit.

Internet et la campagne

Comment encore une fois parler de la différence entre les villes et les campagnes ? L’accès à l’internet ! Parce que là, bonjour la différence ! Quand on

Liberté conditionnelle

Ce dimanche 17 mai nous avons décidés de traverser la frontière entre l’Allemagne et la France pour rejoindre l’Aveyron. Sachant que la France maintient ses

Un donut pour Amsterdam

La capitale des Pays-Bas a annoncé le 8 avril un plan de relance inspiré de la théorie de l’économiste britannique Kate Raworth : mettre la

Bandcamp, vous connaissez?

Bandcamp est une plateforme de commercialisation d’artistes et  labels indépendants (dont !K7 Record, Berlin). Un des rares sites d’achat et téléchargement de musiques qui payent